Votre compte est maintenant vérifié! Vous pouvez vous connectez à votre compte en cliquant sur le bouton Connexion.
Ce lien de confirmation n'est plus valide.
Il y a 1098 PRATIQUES et 2727 MEMBRES dans la communauté!

Aide

Profiter de l’hiver comme les Scouts!

Texte écrit en collaboration avec Éric Bergeron et Jonathan Hélie

Un quinzee, ça vous dit quelque chose ? Non ! Une tente « prospecteur » ? Du camping itinérant alors ?  Ce sont les différents types de camping d’hiver qui existent chez les Scouts et dont la saison bat son plein. Le type de camping est déterminé selon l’âge des jeunes, leurs acquis ainsi que leur maturité afin qu’ils relèvent des défis à leur hauteur.

Pour les Castors (7-8 ans) et les Louveteaux (9-11 ans), les animateurs opteront pour un camp dans un chalet chauffé tout en priorisant des activités extérieures diverses afin de maximiser le contact avec la nature et faire de multiples découvertes. Il s’agit davantage d’une initiation aux camps d’hiver, toutefois certains iront plus loin dans leur aventure.
Chez les adolescents (11-17 ans), tels que les Éclaireurs, Aventuriers ou Pionniers c’est maintenant le vrai défi du camping d’hiver qui les attend. Un choix s’impose entre trois options :

  • Camping d’hiver lourd : Les jeunes doivent monter une grande tente de type « prospecteur », pouvant accueillir six personnes. À l’intérieur, on y retrouve un poêle à bois, rendant l’expérience confortable. Toutefois, le feu doit être entretenu toute la nuit et un système de rondes de surveillance doit être établi par les jeunes et leurs animateurs. On se relait ainsi pendant la nuit pour s’assurer qu’il y ait une chaleur constante dans la tente pour le confort de tous. Le « lit » est constitué de neige compactée recouverte de bâche et parfois même d’une couche de paille ou de sapinage qui sert d’isolant.

 

tente prospecteur

 

 

  • Camping d’hiver léger fixe : Le défi de ce type de camping est justement de n’avoir aucune source de chaleur dans l’abri. On utilisera donc des tentes régulières, ou pour les plus ingénieux, des abris de neige et de toile. Un grand favori parmi les installations possibles est le quinzee. Une fois terminé, il ressemble à un igloo, constitué de neige compactée plutôt que de blocs de glace. Après plusieurs heures de travail, la structure pouvant aller jusqu’à 3 m de diamètre par 2 m de haut accueillera quatre, cinq ou six scouts, qui profiteront de l’effet isolant de la solide structure. Il n’est pas rare de devoir retirer des couches sous le manteau tant la température intérieure peut monter dans un quinzee.

10483971_10152683757931560_5431287244767256439_o

  • Camping léger Itinérant : Le grand frère du camping d’hiver fixe ajoute un simple défi à l’expérience. Sur deux nuits consécutives, les scouts doivent prévoir une expédition, construisant deux abris différents en deux lieux différents, ayant transporté avec eux l’ensemble du matériel nécessaire. Généralement, le nouveau site est situé à environ 1 ou 2 heures de marche.

 

Afin de vivre pleinement leur expérience, les jeunes suivront des formations au cours des semaines précédant leur départ. Les animateurs accompagnateurs devront eux aussi préalablement avoir une qualification pour pouvoir diriger leur unité de jeunes et ainsi s’assurer du bon déroulement de leur camp.

Qu’importe le type de camp d’hiver choisi, l’important c’est que le plaisir soit au rendez-vous. Les jeunes qui participent à ces camps d’hiver en tirent de nombreux souvenirs et se rappelleront de cette expérience pour le restant de leur vie!

Pour en savoir plus: consultez le www.scoutsdelerable.com

Pas de commentaire

Pour commenter cette pratique, vous devez vous ou devenir membre.

© Communauté PEP 2015

Connexion

Perdu votre mot de passe ?