Votre compte est maintenant vérifié! Vous pouvez vous connectez à votre compte en cliquant sur le bouton Connexion.
Ce lien de confirmation n'est plus valide.
Il y a 1098 PRATIQUES et 2727 MEMBRES dans la communauté!

Aide

Une communauté qui gagne à être connue

basket

Le Pôle santé HEC Montréal a réalisé une étude d’impact sur la Communauté PeP. Celle-ci a inspiré une série de nouvelles qui  recueillent le témoignage d’intervenants engagés et mobilisés au sein de la Communauté PeP. En voici un exemple : 


Kateri Pelland est enseignante en éducation physique au primaire depuis 5 ans à la commission scolaire de Sainte-Hyacinthe. Kateri a entendu parlé du site de la communauté PeP lors de sa deuxième année en tant qu’enseignante, lorsque le projet en était encore à ses débuts.

Depuis qu’elle a pris connaissance de l’existence de ce site, Kateri le consulte régulièrement pour s’inspirer des idées qui y sont partagées. En tant qu’enseignante en éducation physique, Kateri doit le plus souvent adapter les pratiques qu’elle visionne en ligne pour qu’elles conviennent aux enseignements et aux objectifs pédagogiques fixés par le programme de formation de l’école québécoise.

« Je  dois m’assurer que l’ensemble de mes activités sont alignées avec les directives du programme de l’école québécoise. Le site n’offre pas nécessairement des situations d’apprentissage clé en mains mais il y a de bonnes idées; je m’en inspire et les adapte pour que cela corresponde exactement à ce que je souhaite faire dans mon cours avec mes élèves ».

Ainsi, Kateri navigue le plus souvent sur le site à la recherche de nouveautés ou de pratiques correspondant à l’âge de ses élèves. Une fois qu’elle a trouvé une pratique intéressante, elle essaie d’en tirer les grandes lignes et les intègre par la suite dans ses situations d’apprentissages.

Une des pratiques qui a capté son attention est un jeu nommé Ballon-Échecs pour ses élèves de deuxième cycle :

« Pour l’occasion, j’avais conçu plusieurs ateliers et je souhaitais utiliser un jeu collectif entre les ateliers où je pouvais intégrer des lancers. J’ai trouvé sur le site de la Communauté PeP un jeu qui s’appelle Ballon-Échecs. Je l’ai utilisé pour l’intégrer à ma situation d’apprentissage. »

Le Ballon-Échecs est une version bonifiée du ballon-chasseur, dans lequel les enfants sont amenés à jouer plusieurs rôles empruntés au jeu d’échecs : reine, roi, fou, chevalier, etc. Cette version alternative du ballon-chasseur lui a permis non seulement d’intégrer divers lancers-attrapés mais aussi d’inclure des objectifs stratégiques à sa situation d’apprentissage.

Ballon-Échecs est d’ailleurs une excellente illustration de ce que Kateri recherche dans une pratique. Tout d’abord la nouveauté : Kateri soulignait à quel point cela pouvait être important de trouver de nouvelles sources d’inspiration afin de proposer une certaine diversité à ses élèves. Ensuite, l’originalité du jeu et son caractère hautement stratégique l’ont captivé et ont également captivé les élèves :

« Le fait que les rôles soient stratégiques, ça a capté mon attention et celle des enfants : le fait que certains personnages soient invincibles et que d’autres ne doivent pas être éliminés d’entrée de jeu sous peine que le jeu s’arrête, etc. Tout cela incite les enfants à réfléchir davantage à leur stratégie de jeu et à développer des stratégies de protection de certains personnages. Ce qui rend le jeu plus intéressant. »

Kateri a d’ailleurs tenté d’amplifier cette caractéristique lorsqu’elle a adapté le jeu : elle a changé le rôle de certains personnages, ajouté de nouveaux personnages pour augmenter l’engagement moteur notamment.

Forte de l’intérêt de ses élèves pour ce jeu collectif, Kateri, a décidé de partager cette activité lors d’un Team Teaching :

« Nous sommes deux et nous avons pour habitude de nous partager les bons coups. C’est tout naturellement que j’ai fait part de cette activité et de l’existence de la communauté PeP à mon collègue. »

En effet, pour Kateri, de nombreux enseignants en éducation physique cherchent avant tout des situations d’apprentissage clé en main respectant le programme de l’école québécoise. Or l’utilisation des pratiques mises sur la communauté PeP demande tout de même un certain effort d’adaptation que tous ne sont pas prêts à fournir.

D’ailleurs, bien qu’elle soit ravie de l’initiative, Kateri souhaiterait pouvoir partager des situations d’apprentissage au complet, c’est-à-dire des blocs de 5 -6 cours où il y a une évolution et une adaptation aux différentes habiletés des élèves.  Échanger sur de telles pratiques compètes l’inciterait, selon elle, à partager et à échanger davantage sur le site.

Kateri demeure convaincue de l’utilité du site pour l’ensemble des intervenants en éducation physique au Québec :

« Mettre à disposition des intervenants des pratiques, leur permettre de s’en inspirer, c’est participer à offrir aux jeunes des activités diversifiées qui vont susciter chez eux l’engouement et, à terme, la passion pour l’activité physique. »

Kateri estime d’ailleurs, que l’initiative gagnerait à être publicisée davantage. Elle, qui a eu vent de l’initiative par hasard alors qu’elle était enseignante, aurait aimé en entendre parler alors qu’elle était encore étudiante :

«  Mon expérience au sein de la communauté est globalement positive; c’est une super belle initiative. Le site de la communauté PeP vient en complément de tous les outils et sites à notre disposition. Les vidéos, les pratiques nous inspirent et il faudrait, à mon sens, en faire davantage la promotion dans les universités, dans les écoles et dans les commissions scolaires. Il faut absolument trouver des façons de la faire connaitre! ».

Pas de commentaire

Pour commenter cette pratique, vous devez vous ou devenir membre.

© Communauté PEP 2015

Connexion

Perdu votre mot de passe ?