• Enseignement
  • Loisir et animation

Accompagner les enseignants éducateurs physiques dans la création d’un environnement favorable au développement d’une image corporelle positive chez les jeunes

Âges

  • Université
  • Adultes

Durée

  • Trimestre

Intensité

  • Faible

Résumé

Le mandat était d’ccompagner ÉquiLibre dans l’identification et le déploiement de
stratégies de collectes de données visant à mieux comprendre la réalité et les besoins des enseignants éducateurs physiques; et d’élaborer des pistes d’action destinées à sensibiliser les enseignants éducateurs physiques au développement d’une image corporelle positive chez les jeunes

Auteur

Jasmine Trudel

Date

7 octobre 2019

Contexte

Les rencontres avec le comité de travail ont eu lieu dans les locaux d’ÉquiLibre à Montréal

Quand

Dans le cadre de la 2e année (2013-2014) du projet « Créer des environnements favorables au
développement d’une image corporelle positive chez les jeunes » financé par le Fonds Québec en Forme – 2012- 2015

Matériel

Aucun matériel nécessaire pour cette pratique.

Déroulement

Formation d’un comité de travail constitué d’experts :

  • Jean-Claude Drapeau, viceprésident, FÉÉPEQ
  • Nancy Lavoie, enseignante en éducation physique, responsable de la Pédagogie, FÉÉPEQ
  • Diane Archambault, conseillère pédagogique en éducation physique et à la santé, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys
  • Marie-Maude Dubuc, enseignante en éducation physique au secondaire, Collège Saint-Louis, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys
  • Suzanne Laberge, professeure titulaire, Département de kinésiologie, Pavillon d’éducation physique et sports, Université de Montréal
  • Christophe Maïano, professeur, Département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais
  • Jean-Pierre Brunelle, doyen et professeur titulaire, Faculté d’éducation physique et sportive, Université de Sherbrooke
  • Véronique Marchand, directrice, FÉÉPEQ
  • Marie-France Coulombe, coordonnatrice des programmes Vie saine, RSEQ
  • Laurence Lapointe, enseignante en éducation physique et candidate au doctorat en kinésiologie, Université de Montréal
  • Vicky Drapeau, professeure agrégée, Département d’éducation physique, Université Laval
  • Benoît-Hugo St-Pierre, conseiller provincial aux projets nationaux, Québec en forme

Mandat du comité de travail :

  • Accompagner ÉquiLibre dans l’identification et le déploiement de stratégies de collectes de données visant à mieux comprendre la réalité et les besoins des enseignants éducateurs physiques;
  • Élaborer des pistes d’action destinées à sensibiliser les enseignants éducateurs physiques au développement d’une image corporelle positive chez les jeunes.

Rencontres de comité :

  • 1re rencontre (23 octobre 2013) : mise en contexte et présentation du projet, discussion sur la méthodologie de la collecte de données.
  • 2e rencontre (22 janvier 2014) : discussion sur le questionnaire de collecte de données et analyse, plan de diffusion.
  • 3e rencontre (17 avril 2014): discussion sur les résultats de la collecte de données ainsi que sur les cibles et les pistes d’action à envisager.
  • 4e rencontre (prévue le 11 juin 2014) : discussion sur la diffusion des données, les pistes d’action, les cibles prioritaires et les opportunités pour le projet.

Impacts du comité de travail :
Les rencontres de comité de travail ayant eu lieu à des moments stratégiques, cela a permis à ÉquiLibre de :

  • rassembler des leaders compétents et reconnus;
  • assurer leur adhésion à une vision commune et partagée du projet;
  • favoriser un dialogue entre différents partenaires et leur permettre de s’approprier la démarche de mobilisation à différents niveaux;
  • réaliser la collecte de données auprès des enseignants éducateurs physiques afin de compléter le portrait de la situation.

Réalisation d’une collecte de données d’envergure auprès des EÉP
La collecte de données a été réalisée auprès d’enseignants en éducation physique (EÉP) du 17 février au 14 mars 2014. Elle visait à mieux comprendre le contexte de pratique ainsi que les besoins des EÉP en lien avec les thématiques du poids et de l’image corporelle. Le sondage a été diffusé avec l’aide, entre autres, de la FÉÉPEQ, du RSEQ et de plusieurs commissions scolaires du Québec. Au total, ce sont plus de 700 éducateurs physiques qui ont répondu au sondage, dépassant ainsi les attentes initiales! Les résultats, analysés par ÉquiLibre et le comité de travail, ont permis de faire des constats très intéressants et de confirmer les pistes d’action à privilégier.

Une approche bottom-up
La participation active du comité de travail a également permis d’élaborer un plan d’action concret selon une approche bottom-up dans le but de faire émerger les lignes directrices et les recommandations de la pratique des EÉP. C’est pourquoi la réalité plus «terrain » (au sens opérationnel) sera prise en compte dans le développement des outils qui seront élaborés à la lumière des résultats de la collecte de données et des échanges réalisés auprès des EÉP prévus lors du prochain congrès Bougeons ensemble 2014 organisé par la FÉÉPEQ et le RSEQ.

Une rencontre importante auprès des EÉP
L’approche participative se veut le fil directeur des initiatives qui seront mises de l’avant dans ce projet. ÉquiLibre a donc choisi de présenter en primeur aux EÉP les résultats de la collecte de données lors du congrès Bougeons ensemble 2014. Une journée thématique sur l’image corporelle
est prévue, lors de laquelle les EÉP seront invités à réagir et à réfléchir aux répercussions qu’ils envisagent sur leur pratique. Ce sera aussi l’opportunité de les sonder à nouveau quant à leur besoins et attentes en termes d’outils pédagogiques et de sensibilisation qu’ils aimeraient
utiliser auprès des jeunes.

Le co-developpement d’un guide de recommandations et d’outils
À la suite de cet atelier, les EÉP intéressés à s’impliquer dans le projet, en collaboration avec le comité de travail, les représentants des universités et des conseillers pédagogiques, élaboreront ensemble une vision commune et accompagneront ÉquiLibre dans la rédaction d’un document de
recommandations. Ce dernier sera par la suite présenté aux partenaires de diffusion tels que le MELS, les Agences, les regroupements locaux de partenaires, aux commissions scolaires, etc. Ce guide de recommandations servira de cadre de référence pour le co-développement des outils. Le modèle pédagogique Susciter la passion pour les activités physiques et sportives sera aussi considéré. Trois types d’outils seront envisagés, soit des outils visant la formation, la sensibilisation et des outils pédagogiques qui pourront être utilisés par les EÉP auprès des jeunes.

Portrait des éducateurs sondés :
Il y a eu une collecte de données via un sondage web (Survey Monkey). Il y a eu plus de 700 EÉP de toutes les régions du Québec qui ont répondu au sondage. Voici la répartition pour les 522 EÉP pour lesquels nous connaissons leur niveau d’enseignement :

  • Primaire (n=374, 72%)
  • Secondaire (n=95, 18%)
  • Collégial (n=53, 10%)

ÉquiLibre a choisi de présenter en primeur aux EÉP les résultats de la collecte de données lors du congrès Bougeons ensemble 2014. ÉquiLibre organise en partenariat avec la FÉÉPEQ, une journée thématique intitulée : Poids et image corporelle : quel est le rôle d’influence de l’enseignant en éducation physique ? lors de laquelle les EÉP seront invités à réagir et à réfléchir aux répercussions qu’ils envisagent sur leur pratique. Un rapport synthèse des résultats du sondage sera rendu disponible à tous en décembre 2014.

Ressources nécessaires pour une telle collecte et l’analyse :

  • Élaboration du questionnaire : comité d’experts (composés entre autres membres de la FÉÉPEQ, professeurs-chercheurs universitaire, conseiller pédagogique, EÉP, etc.) et l’équipe d’ÉquiLibre;
  • Distribution : partenaires provinciaux (RSEQ, FÉÉPEQ, comité provincial des Cégep, infolettre MELS) et régionaux (9 commissions scolaires), coordination par l’Équipe d’ÉquiLibre;
  • Analyse des données par l’équipe d’ÉquiLibre et discussion des résultats avec le comité d’experts.

Prérequis au fonctionnement d’une telle initiative :

  • L’importance de la mobilisation et de l’implication d’acteurs de plusieurs niveaux pour l’élaboration et la distribution du questionnaire;
  • L’importance d’échelonner le travail sur plusieurs mois afin de sensibiliser les partenaires à la problématique et à l’approche privilégiée pour faire en sorte que cette thématique interpelle tous les acteurs impliqués et qu’ils adhèrent à une vision commune;
  • Le développement de partenariat avec des associations et représentants crédibles et connus du public cible (ex : FÉÉPEQ, RSEQ, CP, etc.).

Rétroactions et observations face à l’initiative :

  • La FÉÉPEQ et les autres partenaires du comité d’experts ont été impressionnés du taux élevé de réponse au sondage (cible initiale de 400);
  • L’évolution marquée de la sensibilisation des partenaires à la problématique ainsi qu’à l’approche à privilégier;
  • Une évaluation auprès des membres du comité d’expert est présentement en court (été 2014). La collecte vise à connaitre la satisfaction des experts en lien avec le déroulement et l’organisation des rencontres, évaluer les retombées de leur participation et recueillir leurs suggestions en vue du prochain mandat du comité de travail qui se poursuivra en 2014-2015.

Documentation et liens utiles