• Enseignement
  • Loisir et animation

Basketball en fauteuil roulant: particularités, règles et sécurité

Âges

  • 6-7 ans (1er cycle du primaire)
  • 8-9 ans (2e cycle du primaire)
  • 10-11 ans (3e cycle du primaire)

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)
  • Moyen (15-30)

Durée

  • 30 à 45 min
  • 45 à 60 min

Intensité

  • Modérée

Résumé

Le camp de jour du Club sportif Gadbois a une vocation sportive, et mon mandat est de faire découvrir aux jeunes de nouvelles activités et des sports moins connus ou accessibles. J’invite souvent des spécialistes qui peuvent bien présenter ces activités. Pour le basketball en fauteuil roulant, j’ai invité Karine Côté, coordonnatrice du programme « Au-delà des limites » chez Parasports Québec.

Auteur

Club sportif Gadbois

Date

4 octobre 2019

Contexte

Gymnase simple du Club sportif Gadbois

Quand

Mardi 19 août 2014, de 9 h 30 à 12 h 30

Matériel

  • Ballons de basketball
  • Physitubes
  • 10 Fauteuils roulants sportifs

Déroulement

Environ 45 jeunes de 9 à 12 ans, répartis en trois groupes (deux groupes de 9-10 ans et un de 11-12 ans), ont participé à l’activité à tour de rôle avec chacun un animateur et un aide-animateur. Il n’y avait pas d’équipes prédéterminées. Les rotations se faisaient en fonction du nombre de joueurs en attente.

Pour chaque groupe, Karine a expliqué qui peut jouer au basketball en fauteuil roulant et comment fonctionne le système de classification des joueurs. Elle a également parlé des particularités du fauteuil sportif et a expliqué la différence entre les règlements du basketball debout et du basketball en fauteuil roulant. Enfin, elle a donné quelques consignes de sécurité aux enfants avant de leur faire jouer des parties à quatre joueurs contre quatre avec des rotations après un certain temps de jeu.

Ce que j’ai aimé de cette activité, c’est que les enfants étaient vraiment excités à la vue des fauteuils roulants et qu’ils avaient hâte de pouvoir les essayer. Tous les jeunes ont rapidement maîtrisé leurs déplacements en fauteuil et ont pu participer activement au jeu. Le sport demande beaucoup de coordination pour combiner les déplacements, le dribble et les passes ou les tirs en mouvement. À la fin de l’atelier, les enfants étaient déçus de ne pas avoir pu jouer plus longtemps, ce qui démontre qu’ils ont apprécié l’activité. J’ai vraiment aimé les différentes adaptations que l’intervenante a proposées pour permettre aux jeunes de connaître du succès rapidement.

  • Déposer ses pieds sur la petite plaquette à l’intérieur et non à l’extérieur.
  • Ne pas coincer les doigts entre les deux roues pour pousser. Placer le pouce sur la roue en caoutchouc et les autres doigts sur la roue en métal. Si la roue était un cadran, pousser de 12 h à 12 h 15.
  • Pour freiner, serrer un peu la roue.
  • Utiliser des fauteuils plus petits pour les jeunes de 10 à 12-14 ans.
  • Laisser un peu de temps libre aux jeunes au début pour qu’ils puissent se familiariser avec la mobilité du fauteuil.
  • Pour les jeunes de 10 à 12 ans, le panier est souvent trop haut lorsqu’il est placé à 10 pieds. C’est beaucoup plus amusant si on peut le descendre à 8 pieds. Il est également possible d’utiliser des physitubes comme buts s’il est impossible de descendre les paniers.
  • On peut également modifier le système de points en donnant, par exemple, un point si le ballon touche au filet, deux points s’il touche à l’anneau et trois points s’il rentre dans le panier.
  • Ajouter une règle qui dit que lorsque le ballon est sur les cuisses d’un joueur pendant qu’il se déplace, les adversaires ne peuvent pas y toucher.