• Loisir et animation
  • Service de garde

Chasse aux nombres dans un parc en équipe

Âges

  • 4-5 ans (Préscolaire)
  • 6-7 ans (1er cycle du primaire)

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)
  • Moyen (15-30)
  • Grand (30-50)

Durée

  • 30 à 45 min
  • 45 à 60 min

Intensité

  • Modérée

Résumé

Pour préparer le jeu, nous avons écrit les nombres de 1 à 100 sur des petits bouts de papier. Nous nous sommes ensuite rendus au parc Guilbault à pied. Pendant que quelques animateurs cachaient les papiers un peu partout dans le parc (par terre, dans les modules, derrière les arbres, etc.), les autres occupaient les enfants en chantant et en faisant de petites activités. Tout le monde était placé dos au parc de façon à ne pas voir où les papiers étaient cachés. Puis, au signal, tous les enfants sont partis en même temps pour essayer de trouver les papiers. À la fin, nous avons regardé quel groupe avait trouvé le plus de papiers. Nous avons aussi vérifié si nous les avions tous trouvés en regardant s’il manquait des numéros.

Auteur

Marie-Ève Carpentier

Date

25 octobre 2019

Contexte

L’activité a eu lieu le 25 juillet 2014 à 11 h au parc Guilbault

Quand

Près du Centre communautaire Saint-Pierre à Drummondville

Matériel

  • 100 Petits papiers avec les nombres de 1 à 100 inscrits dessus

Déroulement

Le camp de jour du Centre communautaire Saint-Pierre est situé à Drummondville dans un quartier de plus en plus vieillissant, ce qui fait que la majorité de la clientèle vient de l’extérieur du quartier. Les enfants proviennent de tous les milieux. Certains sont plus défavorisés et ont de grandes difficultés au point de vue de l’éducation et du milieu socioculturel et économique alors que d’autres viennent de familles bien nanties et sont éveillés à toutes sortes de choses.Le camp a reçu 86 inscriptions cette année (maximum90), ce qui est petit dans Drummondville puisque certains camps peuvent compter jusqu’à 300 voire même 500 enfants.L’équipe d’animation se compose de 8 personnes, soit quatre animateurs (18 ans et plus) et quatre moniteurs (entre 15 ans et demi et 17 ans). Certains animateurs ont plus de forces en art alors que d’autres ont plus de forces en sport.

Le parc où l’activité a eu lieu comporte un endroit en sable avec un module de jeu, une araignée et des balançoires à bascule, et il y a du gazon partout dans le reste du parc. Le groupe de maternelle et les deux groupes de première et deuxième année du camp, soit environ 40 enfants de 5 à 8 ans (50 % de garçons et 50 % de filles), ont participé au jeu. Ils étaient encadrés par trois animateurs, trois moniteurs et un aide bénévole. Des petits bouts de papier numérotés de 1 à 100 étaient nécessaires.

Présentation de l’activité et déroulement

Pour préparer le jeu, nous avons écrit les nombres de1 à 100 sur des petits bouts de papier. Nous nous sommes ensuite rendus au parc Guilbault à pied. Pendant que quelques animateurs cachaient les papiers un peu partout dans le parc (par terre, dans les modules, derrière les arbres, etc.), les autres occupaient les enfants en chantant et en faisant de petites activités. Tout le monde était placé dos au parc de façon à ne pas voir où les papiers étaient cachés. Les jeunes ont bien respecté la consigne.Puis, au signal, tous les enfants sont partis en même temps pour essayer de trouver les papiers. Certains étaient faciles à trouver alors que d’autres étaient plus difficiles. Ce ne sont pas tous les animateurs qui savaient où étaient les papiers, ce qui fait qu’ils pouvaient aider les jeunes de leur groupe. À la fin, nous avons regardé quel groupe avait trouvé le plus de papiers. Nous avons aussi vérifié si nous les avions tous trouvés en regardant s’il manquait des numéros. Nous avions choisi de cacher des papiers parce que ce n’était pas trop grave si l’on en perdait certains,qu’on ne les retrouvait pas et qu’on ne se souvenait plus où on les avait cachés.L’activité de recherche a duré environ 15 minutes.

Les jeunes ont bien aimé l’activité. Ils aiment chercher, et l’on fait souvent des jeux de ce type avec eux. De mon côté,j’ai aimé pouvoir participer à l’activité avec les jeunes. Comme j’étais de dos et que je m’occupais de l’animation des enfants, je n’ai pas vu où étaient cachés les papiers alors j’ai pu aider les jeunes à chercher. C’est plus amusant quand tu ne sais pas où ils sont, car je devais moi aussi chercher.

Documentation et liens utiles