• Loisir et animation

Course Vincent Létourneau: volet parent-enfant

Nombre

  • Sans importance

Durée

  • 60 à 90 min
  • 90 min +

Résumé

La course Vincent Létourneau vise l’entraînement, mais avant tout, le plaisir de courir en gang; il suffit d’avoir la volonté de courir. Les parents, les enfants et la famille sont tous invités à y prendre part. Tout au long de celle-ci, les gens sont festifs et continuent à courir dans le plaisir tout en ayant le sentiment d’avoir accompli quelque chose. Cette course a été instaurée en l’honneur du frère Vincent Létourneau, marathonien décédé en 2009.

Auteur

Émilie Caron

Date

9 mai 2019

Contexte

Matériel

  • Cônes
  • Bouteilles
  • Dossards

Déroulement

Les patros sont des organisations communautaires de loisirs d’origine religieuse. Au patro de Jonquière, la mission est d’offrir un milieu de vie favorisant le développement de la personne, de rejoindre les jeunes pour leur offrir un accompagnement de même qu’un lieu de rencontre et d’activités adapté à leurs besoins, etc.

« Ce ne sont pas les murs qui font le patro, mais les personnes qui y sont… » (Frère Lucien Paquet).

En ce qui a trait au volet animation, il s’agit de 750 jeunes au Patro-vacances, 20 aides-moniteurs bénévoles, 3 employés à temps plein et 50 employés à temps partiel.

La course Vincent Létourneau s’adresse à toute la population de Jonquière (parents, enfants et famille). Lors de l’évènement du 8 juillet 2014, une mère et sa fille ont bien voulu partagé leur expérience durant cette journée et leur impression de celle-ci.

Toute la population est invitée et au signal, les participants franchissent la ligne de départ. Tout au long du parcours, il y a des cônes qui indiquent où aller en plus des personnes qui encouragent sur le côté. Il est très important d’y aller à son rythme.

Au départ, à l’intérieur, lors de la remise du matériel nécessaire à la course, on sent la fébrilité des participants. Il transparaît sur les visages un certain souci face à l’inconnu surtout pour une mère et sa fille dont c’est la première participation à un tel événement.

Tout au long de la course, mère et fille se sont encouragées pour se motiver à continuer et à persévérer.

Malgré la fatigue de la course, l’ambiance jusqu’à la fin en est une festive où tous s’encouragent.

Cette course est une façon d’encourager les familles à être actives. La mère au départ était venue pour encourager sa fille, mais suite à la demande de celle-ci, elle a décidé de se joindre à la course également pour pouvoir l’encourager tout au long du circuit.

La mère a aimé faire quelque chose avec elle; elle a trouvé son expérience bien plaisante et compte prendre à nouveau part à la course l’année suivante.

À la fin de la course, fille et mère ont mentionné faire des activités physiques ensembles de temps en temps (course, vélo, patins à roues alignées, etc.). Grâce aux belles émotions vécues lors de la course, elles ont affirmée avoir l’intention de faire des activités physiques plus souvent ensemble.

La beauté de la course est dans l’énergie qui s’y dégage qui est déployée pendant toute une journée. Le dernier arrivant est accueilli avec autant d’enthousiasme que le premier.

(Merci à Guillaume Charest)