• Entrainement

Entraînement des sauveteurs: techniques de surveillance et forme physique

Âges

  • Cégep
  • Université
  • Adultes

Nombre

  • Sans importance

Durée

  • Journée

Intensité

  • Modérée

Résumé

Entraînement semi-annuel des sauveteurs de la Ville de Gatineau. La séance est montée de façon ludique et par ateliers. Les sauveteurs sont ainsi amenés à revoir les techniques de bases en surveillance aquatique et en entraînement physique.

Auteur

Martin Goulet

Date

23 mai 2019

Contexte

Ville de Gatineau

Quand

Depuis 2014

Matériel

Aucun matériel nécessaire pour cette pratique.

Déroulement

Les entraînements des sauveteurs font partie intégrante du travail d’un sauveteur. Ces pratiques sont parfois vues comme redondantes et monotones. L’équipe de gestion de la ville de Gatineau s’est donné comme mission en 2014 de revoir l’approche et de proposer une nouvelle façon de faire vivre les entraînements afin de mobiliser le personnel. Le dimanche le 18 janvier 2015, nous vivions tous ensemble l’an 2 de cette nouvelle approche.

Le taux de participation du personnel actif se situait autour de 66 % par les années passées. Nous avons recensés un taux de participation de 90 % cette année. Les sauveteurs font maintenant de cet entraînement un « happening » annuel.

Suite à la pratique de 2014 (l’an 1), plusieurs vidéos « go pro » ont été capturées et un montage a été fait par l’un des gestionnaires. Ce vidéo a été utilisé comme « teaser » pour la pratique de cette année.

Les pages privées FACEBOOK des sauveteurs et moniteurs de la ville ont été utilisées à outrance pour faire le « build-up » et créer l’engouement face à la pratique qui venait.

Un total de 30 heures de préparation « secrète » a été réalisé par l’équipe de 4 gestionnaires afin de créer et monter les ateliers de l’entraînement.

5 capsules Facebook ont été écrites suivant la pratique afin de préciser les objectifs de chaque atelier

  • Contexte de compétition entre 20 équipes de 5 sauveteurs;
  • Dynamisme tout au long de la soirée entre les équipes. Cris d’équipes;
  • Chaque atelier géré par les chefs sauveteurs;
  • Un chef (aussi photographe de formation) qui a pris des centaines de clichés tout au long de la soirée;
  • Visite du directeur des loisirs de la ville;
  • Rôle volontairement réduit des gestionnaires PENDANT la pratique afin de laisser toute la place et la crédibilité aux Chefs-Sauveteurs.

Cette nouvelle formule a depuis amené le personnel à s’entraîner sur une base volontaire. De plus, ils attendent tous avec impatience la prochaine pratique « Grande ville » (pas par secteur mais les 160 sauveteurs tous ensemble) qui aura lieu en juin.