• Loisir et animation

Formation de la relève d’animateurs de camp de jour

Âges

  • 14-16 ans (2e cycle du secondaire)

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)

Durée

  • Semaine
  • Mois
  • Trimestre

Résumé

En milieu communautaire, pour les camps estivaux, il est souvent difficile de recruter du personnel pour assurer l’animation des groupes. Depuis plus de 20 ans, cela fait partie des valeurs de l’organisation Centre Loisir Multi-Plus d’avoir des bénévoles de 13-16 ans pour assurer leur formation en animation et ainsi assurer une relève qui est prête quand vient le temps de l’embauche. Depuis 2011, le programme est mieux structuré; il est organisé en terme de volet de supervision et de formation ce qui fait en sorte que quand les jeunes arrivent pour être animateurs, ils sont prêts.

Auteur

Lydia Pépin

Date

9 mai 2019

Contexte

Centre communautaire de loisirs à Trois-Rivières;

Quand

Été 2014

Matériel

Aucun matériel nécessaire pour cette pratique.

Déroulement

Le centre communautaire de loisir Multi-Plus a pour mission d’offrir un service de loisirs de qualité à caractère socio-récréatif, éducatif, économique et sanitaire accessible à la population de tout âge du grand Trois-Rivières et de promouvoir le loisir comme étant un outil et moyen de développement, de prévention et d’intégration sociale et culturelle. Celui-ci s’est doté des moyens suivants pour y arriver:

  1. Gérer et animer un centre communautaire de loisirs à Trois-Rivières;
  2. Regrouper les gens au temps du loisir en créant un milieu de vie dans un encadrement physique;
  3. Agir en interaction avec les gens du milieu;
  4. Permettre à ses membres et usagers, regroupés par secteurs d’âges, l’accès à diverses formes de loisirs;
  5. Favoriser le développement intégral de la personne et la prise en charge des citoyens dans leur communauté locale en utilisant le moyen privilégié du loisir et de l’action communautaire;
  6. Travailler en collaboration avec des organismes publics et privés dans la réalisation des buts de la corporation.

Pendant la saison estivale, le centre offre un programme de camp de jour pour les jeunes de 5 à 12 ans. Comme c’est la réalité de la plupart des centres communautaires, recruter du personnel qualifié pour l’animation des groupes n’est pas toujours évident. C’est dans cette optique que depuis plus de 20 ans, le centre a développé un programme de formation de la relève. Celui-ci a débuté sous la forme de recrutement de jeunes bénévoles de 13 à 16 ans placés dans les différents groupes comme aide-animateurs pour assurer leur formation dans le processus d’accompagnement. Depuis 2011, ce programme de relève prend davantage forme et est plus structuré en termes de volet de supervision et de formation. Celui-ci vise à assurer que les aide-animateurs soient vraiment prêts une fois  le moment venu d’être eux-mêmes animateurs.

Contenu de la formation:

Le contenu de la formation varie et se bonifie d’année en année. Il y a un volet sur le développement de l’enfant, les techniques d’animation, animer concrètement un groupe, expérimenter des animations avec les groupes de jeunes, animation par projet (les jeunes montent un projet en équipe), etc. Bref, il s’agit de l’expérimentation de différents contenus d’année en année afin de cibler ce qui fonctionne bien avec les groupes de la relève.

Le contenu dépend des années et le programme est encore dans une phase d’expérimentation. Également, il ne s’agit pas d’une formation certifiée; il s’agit d’un contexte où les jeunes sont des bénévoles et on veut que cela se fasse dans le plaisir. C’est pour cela que l’apprentissage par petits projets fonctionne bien.

Recherche de subventions:

Pour accompagner les jeunes du programme, à date, cela a changé à chaque été. Ce que l’on veut essayer c’est de trouver une subvention pour une ressource à temps plein. On a trouvé une subvention pour une ressource à temps partiel, mais on se rend vraiment compte que d’encadrer les jeunes et de les superviser aussi (l’animateur va dans les groupes pour les superviser); on voit vraiment l’augmentation de la qualité d’animation.

Priorité accordée à l’embauche de cette relève comme animateurs

Démarche d’engagement social:

On n’a pas de difficulté à recruter parce que c’est souvent nos anciens participants des groupes de 12-13 ans du camp qui viennent demander de s’ajouter à la liste pour être bénévoles l’année suivante. On ne refuse personne parce qu’on veut vraiment aller sur la base de la motivation; quand on prend des bénévoles, ce n’est pas basé sur les compétences, mais bien sur la motivation.

Projet de recherche en collaboration avec l’UQTR:

Ce que l’on veut, c’est de documenter le modèle et après voir si le modèle est applicable dans d’autres milieux.

Assiduité des jeunes bénévoles au programme:

Nous accueillons environ 40 jeunes bénévoles à chaque été et ils font en moyenne 3 semaines (soit 3000 heures environ; 120 heures chacun en moyenne). Cette année on a eu un petit peu moins de jeunes, mais les jeunes que l’on a eu sont restés beaucoup plus longtemps. C’est correct quand il y en a un petit peu moins parce que des fois quand on en a trop, ça peut devenir le « party » des bénévoles et ce n’est plus de l’aide :). Il y a certains jeunes qui font les 7 semaines. On ne les oblige pas du tout, tout ce qu’on leur demande, c’est de nous dire s’ils vont s’absenter même si c’est la veille.

Rétroactions des jeunes en lien avec le programme:

On a passé un questionnaire pour voir un un peu les besoins, mais avec l’aide de l’UQTR, on n’a pas encore analysé les résultats. Toutefois, on sait que l’on a rehaussé l’importance du bénévole. Le jeune est beaucoup valorisé chez nous à son rôle, à son importance, à l’importance qu’il fait parti d’une équipe de travail et qu’il a un rôle à jouer… La clé en accompagnement des bénévoles est d’avoir un objectif réaliste en fonction de chaque jeune. C’est un « work in progress », on veut documenter encore beaucoup notre processus. Puis le jeune, si c’est pas chez nous qu’il vient travailler après, au moins il aura du bagage pour être un citoyen actif qui va avoir de l’expérience et du bagage dans sa communauté.

Cette vidéo a été montée par les jeunes du programme.

Dans le fond, pour la suite on attend des réponses de nos demandes de subventions et en même temps on gratte les fonds de tiroir pour faire avec les moyens du bord.

Vous trouverez dans cette pratique des documents pertinents présentant un peu en quoi consiste le programme et également une idée de la répartition du temps lors de la période estivale pour le groupe.