• Loisir et animation
  • Service de garde

Les jeux olympiques au camp!

Âges

  • 4-5 ans (Préscolaire)
  • 6-7 ans (1er cycle du primaire)
  • 8-9 ans (2e cycle du primaire)
  • 10-11 ans (3e cycle du primaire)

Nombre

  • Sans importance

Durée

  • Journée

Intensité

  • Faible
  • Modérée

Résumé

Cette année, nous avons organisé de petits Jeux olympiques avec notre groupe au camp. Nous avons créé des drapeaux, fait un hymne national, fait une danse de cérémonie d’ouverture et participé à cinq épreuves sportives. Les enfants recevaient des points pour chaque épreuve, de même que pour leur esprit sportif. À la fin, le classement des équipes a été annoncé et tout le monde a reçu un petit cadeau.

Auteur

Marilie Leblanc

Date

18 octobre 2019

Contexte

À l’intérieur et à l’extérieur du Pavillon Saint-Arnaud (grand local, modules de jeu, terrain gazonné et lac avec piste asphaltée)

Quand

Un avant-midi au milieu de l’été 2014

Matériel

  • 20 Crayons
  • 5 Bâtons
  • 1 Lecteur de musique
  • 2 Cordes
  • 1 Ruban adhésif
  • 5 Feuilles de papier
  • 2 Boîtes

Déroulement

Il ne faisait pas très beau. Ce n’était pas une journée idéale, car il faisait plutôt froid. Au total, 27 jeunes de 6 et 7 ans, ont participé. Ils étaient accompagnés de deux animatrices.

Cette année, nous avons organisé de petits Jeux olympiques avec notre groupe au camp. Voici comment l’avant-midi s’est déroulé :

Nous avons expliqué le déroulement de la journée et nous avons donné nos consignes générales pour l’activité. Nous avons divisé le groupe en cinq équipes de cinq ou six enfants. Nous avons demandé aux petits groupes de se choisir un nom d’équipe et de créer un drapeau pour les représenter. Nous leur avons donné une feuille blanche (8 ½ x 11), des crayons de couleur et de petites décorations, et nous leur avons accordé environ quinze minutes. Nous ne leur avons pas donné de consignes particulières. Ils pouvaient dessiner un pays, un animal ou ce qu’ils voulaient. Il fallait seulement que la décision soit prise en équipe. L’activité s’est déroulée à l’intérieur du Pavillon Saint-Arnaud. Par la suite, nous avons mis les drapeaux sur des bâtons, et un représentant de chaque équipe a pu le transporter  d’une épreuve à l’autre par la suite.

Nous sommes demeurés à l’intérieur pour faire un hymne national. Nous avions créé des paroles, une sorte de serment de l’athlète que les enfants devaient répéter après nous (je m’engage à…). Ensuite, nous avons fait une danse de cérémonie d’ouverture dans un grand local dans le pavillon. Nous avons mis de la musique entraînante, et tout le monde dansait dans le local. Il n’y avait pas de chorégraphie particulière, mais les enfants se sont beaucoup amusés.

Par la suite, nous sommes sortis à l’extérieur pour faire les cinq épreuves des Jeux. Tous les enfants faisaient toutes les épreuves. Les cinq équipes étaient à une station en même temps, et tout le groupe se suivait sur le terrain du pavillon. Pour ne pas que les enfants trouvent cela trop long, on y allait à tour de rôle quand c’était possible, donc on prenait un enfant d’une équipe, puis un enfant d’une autre plutôt que de faire participer tous les jeunes d’une même équipe les uns à la suite des autres. Les autres étaient autour et encourageaient. De cette façon, c’était moins long, et les enfants s’ennuyaient moins. Ça ressemblait plus aux Jeux olympiques également.

  • Saut en longueur :

Pour chaque ronde, un membre de chaque équipe jouait. On choisissait des enfants qui étaient
environ du même niveau. Celui qui sautait le plus loin rapportait un point à son équipe. On faisait la même chose pour six rondes afin que tous les enfants puissent sauter.

  • Lancer du ballon :

Il y avait deux boîtes au sol, et les enfants devaient lancer un petit ballon de basketball à l’intérieur.
Chaque enfant lançait deux fois. Si le ballon tombait dans la boîte la plus près de la ligne le lancer, le jeune recevait un point pour son équipe. S’il tombait dans la boîte la plus loin, il recevait trois points.

  • Course autour du lac du parc Pie XII :

Le départ se faisait pour tous les jeunes en même temps. Le premier à franchir la ligne d’arrivée recevait 5 points pour son équipe, le deuxième recevait 3 points et le troisième recevait un point. La première équipe qui arrivait au complet recevait aussi un point. On donnait également des points de participation pour les enfants qui couraient vraiment et qui faisaient des efforts pour bien participer.

  • Épreuve du trapèze (échelle suspendue avec des barreaux où l’on doit se déplacer d’une extrémité à l’autre) :

Pour cette épreuve, les équipes ont participé l’une après l’autre. On chronométrait le temps nécessaire pour que tous les membres d’une équipe traversent d’un côté à l’autre du trapèze, et l’équipe qui prenait le moins de temps recevait cinq points. L’équipe qui arrivait deuxième recevait trois points et celle qui arrivait troisième se méritait un point. Dans les équipes de cinq enfants, une personne devait traverser une deuxième fois pour que ce soit équitable pour les équipes de six.

  • Corde à sauter :

Comme pour le saut en longueur, pour chaque ronde, un membre de chaque équipe participait. Les
jeunes devaient faire le plus de sauts à la corde possible. Celui qui en faisait le plus rapportait un point à son équipe, et ce, pour chaque ronde.

Nous accordions également des points pour l’esprit sportif afin de favoriser le plaisir pendant l’activité. Lorsque les enfants faisaient une bonne action (encourager les autres équipes, féliciter un adversaire, etc.), nous les récompensions. Nous donnions des points, mais pas à chaque fois, car certains jeunes très compétitifs avaient compris le principe et faisaient plein de gestes pour essayer d’avoir des points. Nous les récompensions, mais sans exagération.

À la fin des épreuves, nous avons annoncé les vainqueurs en faisant un podium. Tous les enfants ont reçu une petite surprise, et l’équipe gagnante a reçu un plus gros cadeau. Ils ont pu choisir quelque chose dans la boîte à surprises du camp.

J’ai vraiment aimé voir les jeunes travailler en équipe et faire beaucoup d’efforts pour recevoir des points pour l’esprit sportif. Ils donnaient la main aux joueurs qui avaient fait un point et ils encourageaient les amis même s’ils n’avaient pas réussi. Les activités proposées étaient très simples et ne nécessitaient pas beaucoup de matériel, mais les jeunes ont eu beaucoup de plaisir. Ils faisaient flotter leur drapeau et ils étaient heureux.

Documentation et liens utiles