• Entrainement

Méditer en début de tournoi

Âges

  • 14-16 ans (2e cycle du secondaire)
  • Cégep
  • Université

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)
  • Moyen (15-30)

Durée

  • 0 à 15 min

Intensité

  • Faible

Résumé

Les séances de méditation au début des tournois permet la visualisation et une relaxation musculaire et psychologique des jeunes avant d’embarquer sur le terrain (environ 1h avant le 1er match).

Auteur

Grégory Sanche

Date

24 mai 2019

Contexte

Matériel

Aucun matériel nécessaire pour cette pratique.

Déroulement

J’ai introduit la méditation au sein de mon équipe de volleyball (Cadette 14-15 ans) en faisant une séance de 10 à 15 minutes au début de la journée de compétition. J’essaie toujours de trouver un lieu ou un local tranquille en tamisant la lumière pour instaurer une ambiance calme et détendue et pour éviter les bruits externes. L’idéal consiste à les placer en cercle et à se promener tout au long de la séance pour que chaque fille sente ma présence à certains moments.

On cherche à placer les filles de sorte que l’entraîneur peut se déplacer entre elles tout au long de la séance. Avant de commencer, je leur demande de se placer dans un position pour être confortable (la meilleure étant souvent de se coucher sur le dos, les jambes et les bras en extension de chaque côté du corps). Pour conserver une atmosphère détendue, je demande aux filles de garder les yeux fermés jusqu’à ce que je leur dise, d’éviter de parler ou de bouger durant la séance. Dans mon cas, je tente de conserver une voix neutre et calme durant toute la période.

Il est important de répéter souvent dans certaines situations pour capter leur attention et il faut parfois donner des moments de silence (parler à bon escient). Éviter les contacts corporels.

Souvent, elles seront couchées au sol. Ne parler jamais de dos pour que toutes les filles entendent bien. Il est judicieux de les placer en cercle et de marcher autour du cercle en parlant.

Il y a plusieurs sujets possible sur lesquels on peut demander aux filles de se concentrer.
Voici les quelques sujets que j’ai utilisé cette année et d’autres qu’il est possible d’aborder :

  1. Perception de sa respiration:
    Demander aux filles de se concentrer sur leur respiration en donnant un rythme et de ne penser qu’à cette action. La prochaine étape peut consister à se concentrer à inspirer soit avec son ventre, soit sa cage thoracique, soit avec son torse.
  2. Relaxation musculaire: 
    Demander aux filles de contracter un muscle ou une partie du corps pendant un court laps de temps, puis relâcher. Par exemple, dans notre dernier tournoi, elles devaient contracter leur pied droit 5-10 secondes puis relâcher. Ensuite, monter au mollet, à la cuisse, à la main, au bras et aussi aux abdos. Par après, refaire la même chose avec le côté gauche. Dans mon cas, les filles faisaient 2x chaque partie du corps.
  3. Pensée parasite:
    La pensée parasite est d’abord une pensée qu’un(e) joueur(se) peut avoir dans une situation de stress (ex: servir pour le point de match et se dire que si je rate, on perd le match). Ainsi, demander aux filles de penser à une pensée rassurante pour barrer ce parasite et souvent dédramatiser la situation et leur faire répéter mentalement pour que cette pensée devienne leur source de réconfort (ex: se dire qu’on a déjà réussi des centaines de service et qu’il ne s’agit que d’un de plus)
  4. Visualisation:
    Demander aux filles de s’imaginer la situation dans laquelle elles ont fait une performance remarquable et de se concentrer sur chaque partie de leur geste. Je leur ai aussi demandé de s’imaginer d’abord seule sur le terrain, puis d’imaginer tout le reste autour d’elles. J’ai aussi demandé à mettre l’accent sur leur geste, puis sur le résultat. Répéter souvent.
  5. Motivation:
    Demander aux filles de se rappeler un événement heureux (match gagné, médaille, etc.), et de s’imaginer cette même situation plus tard dans la journée. Essayer de demander un événement qui est arrivé avec la même équipe. À utiliser peut – être plus tard dans la saison.

À la fin de la séance, j’utilise toujours un compte à rebours avant que les filles ouvrent les yeux.
Je ne précipite pas leur retour en les faisant s’asseoir tranquillement.
Je fais un retour avec elles pour établir leur état d’esprit, mais je ne leur demande jamais à quoi elles ont pensé, question d’intimité personnelle.

J’étais un peu nerveux à l’idée de faire de la méditation pour la première fois, mais les filles avaient très hâte d’essayer quelque chose de nouveau. Malgré les quelques rires au début de la première séance, les filles affichent un calme sérieux et apprécient cette activité d’équipe pour bien se reposer avant une compétition. Très utile d’en faire une routine pour rassurer les filles dès le début de la journée.