• Enseignement

Première sortie en planche à voile

Âges

  • 12-13 ans (1er cycle du secondaire)
  • 14-16 ans (2e cycle du secondaire)

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)
  • Moyen (15-30)

Durée

  • Journée

Résumé

Voici une première sortie en planche à voile avec des élèves de 4e et 5e secondaire. C’était une grande première pour la quasi-totalité des élèves. Nous avons eu beaucoup de plaisir!

Auteur

Jean-Pierre Graillon

Date

26 avril 2019

Contexte

L’activité a eu lieu au Club Nautique du petit lac Magog à Magog en Estrie

Quand

Cette activité s’est déroulée sur deux jours soit les 21 et 22 août 2014. Les jeunes arrivaient tôt le matin et repartaient en fin de journée.

Matériel

  • Vestes de flottaison individuelle (VFIs)
  • Anneaux

Déroulement

L’activité a eu lieu avec une classe d’élèves en éducation physique hors horaire. Ils ont donc fait leurs cours avant le début des classes, un moment où l’eau est encore chaude ! Il y avait environ 25 élèves. Comme enseignant en éducation physique je donnais les consignes de base aux élèves quant à la formation et l’évaluation des deux jours d’initiation. Pour ce qui est des techniques à utiliser en planche à voile et en dériveur, j’étais aidé des moniteurs du Club nautique.

Le plan initial de ce deux jours de formation était d’initier les élèves au dériveur et à la planche à voile. Toutefois, mère nature n’a pas été clémente avec nous. Il n’y avait pratiquement aucun vent la première journée. J’ai donc modifié la planification de la journée et intégré des sports nautiques qui ne demandaient pas de vent tels que le kayak, le rabaska et le paddleboard (planche à rame). À la fin de la première journée, le vent s’est levé et nous sommes allés sur l’eau en dériveur et en planche à voile. Pour ce faire, le groupe s’est divisé en deux. J’ai pris avec moi les élèves qui désiraient commencer en planche à voile et les instructeurs du Club de voile sont partis avec les élèves en dériveur. Voici les consignes que j’ai données aux élèves pour leur initiation à la planche à voile. Il y avait par le même fait un apprentissage du langage de voile à comprendre. Vous trouverez en vidéos de multiples exemples de jeunes en actions, de conseils et d’apprentissages.

Les élèves étaient regroupés en équipe de deux. Une personne sur la planche à voile et la seconde en kayak. La personne en kayak suivait la personne en planche à voile, l’aidait et la conseillait. Au départ, je suggérais aux élèves de se coucher sur leur planche à voile et de pagayer avec leurs bras pour aller plus au large, là où le vent est plus propice à l’apprentissage. De mon côté, je faisais le tour des élèves un à la fois pour les aider dans leurs apprentissages. J’utilisais une petite embarcation à moteur afin d’être plus efficace et de pouvoir intervenir au besoin.