• Enseignement
  • Entrainement

Sauvetage en piscine avec les 8-9 au camp multisports du CAPS de l’UQTR

Âges

  • 6-7 ans (1er cycle du primaire)
  • 8-9 ans (2e cycle du primaire)
  • 10-11 ans (3e cycle du primaire)

Nombre

  • Petit groupe (5 à 15)

Durée

  • 0 à 15 min
  • 15 à 30 min
  • 30 à 45 min

Intensité

  • Élevée

Résumé

Les jeunes apprennent les bases du sauvetage en piscine sous une forme ludique.

Auteur

Kim Dingle

Date

23 mai 2019

Contexte

Matériel

  • 10 Vestes de flottaison individuelle (VFIs)
  • 5 Nouilles de piscine

Déroulement

Le camp de jour du Centre de l’activité physique et sportive de l’UQTR accueille en moyenne 200 enfants de 4 à 14 ans chaque jour. Le camp dispose de toutes les installations sportives du CAPS et comprend le service de traiteur pour le dîner.

L’activité de sauvetage s’est déroulée le 31 juillet 2014 en avant-midi dans le cadre d’une série de 4 ateliers de découverte en piscine d’une durée de 15 à 20 minutes chacun (aquajogging, water polo, sauvetage et plongeon).

Les groupes de jeunes se déplaçaient d’un atelier à l’autre jusqu’à ce qu’ils fassent le tour de tous les ateliers. Le groupe de 8 jeunes sur la vidéos est âgé de 8-9 ans et il s’agissait de leur troisième atelier de la série de 4. Il y avait un/une moniteur/monitrice pour chaque atelier et il y avait au maximum 10 jeunes par groupe.

Après avoir expliqué ce qu’ils allaient faire comme activité à cet atelier, la monitrice s’est dirigée avec le groupe vers le bac où se trouvaient les flottes.

Activité 1: pendant 2 minutes, trouver une manière d’entrer dans l’eau sans mettre la tête sous l’eau. Donc, il s’agit d’essayer différentes choses.

Activité 2: les jeunes sont placés 2×2, un est le sauveteur et l’autre celui à sauver (la victime). Le sauveteur a un spaghetti et doit aller chercher la victime et la ramener sur le bord de la piscine. Par la suite, les jeunes changent de rôle; le sauveteur devient la victime.

La monitrice a participé à l’activité avec les jeunes et les a encouragé tout le long. Elle a travaillé plus particulièrement avec certains jeunes qui nageaient moins bien.

Il n’y a pas eu nécessairement de retour avec le groupe parce qu’immédiatement après cette activité, le groupe de jeunes s’est dirigé vers la prochaine activité qui était le plongeon.

Les jeune ont beaucoup aimé cette activité et surtout la notion d’aider quelqu’un. Le fait que la monitrice ait participé à l’activité avec eux a également été très apprécié par les jeunes puisque ceux-ci ont pu la voir en action.