• Enseignement
  • Loisir et animation
  • Service de garde

Tournoi de ballon chasseur multi-âges

Âges

  • 4-5 ans (Préscolaire)
  • 6-7 ans (1er cycle du primaire)
  • 8-9 ans (2e cycle du primaire)
  • 10-11 ans (3e cycle du primaire)

Nombre

  • Moyen (15-30)
  • Grand (30-50)
  • Foule (+50)

Durée

  • 45 à 60 min
  • 60 à 90 min

Intensité

  • Modérée

Résumé

Le ballon chasseur est très populaire à notre camp, et nous avons décidé d’organiser un grand tournoi. Pour former les équipes, j’ai pris les listes de chaque groupe et j’ai attribué un numéro de 1 à 8 à chaque enfant pour former huit équipes. Il y avait donc des enfants de tous les groupes d’âge dans chaque équipe (maternelle/première et deuxième année/troisième à sixième année). Tout le monde s’est rassemblé dans le plus grand local du camp. Deux équipes s’affrontaient à la fois, et les autres enfants étaient debout le long des murs et encourageaient ceux qui jouaient. Au début, l’équipe 1 a joué contre l’équipe 8, l’équipe 2 a joué contre l’équipe 7, et ainsi de suite. Ensuite, les gagnants continuaient à jouer (gagnant de la partie 1 vs gagnant partie 2 et gagnant partie 3 vs gagnant partie 4), et les gagnants de ces parties s’affrontaient en finale. Les équipes éliminées continuaient à encourager les équipes qui jouaient. À la fin, nous avons fait une surprise à l’équipe gagnante qui a pu jouer contre l’équipe des animateurs.

Auteur

Marie-Ève Carpentier

Date

25 octobre 2019

Contexte

Dans le plus grand local du Centre communautaire Saint-Pierre de Drummondville

Quand

L’activité a eu lieu le 23 juillet 2014

Matériel

  • 5 Ballons en mousse
  • 1 Corde

Déroulement

Le camp de jour du Centre communautaire Saint-Pierre est situé à Drummondville dans un quartier de plus en plus vieillissant, ce qui fait que la majorité de la clientèle vient de l’extérieur du quartier. Les enfants proviennent de tous les milieux. Certains sont plus défavorisés et ont de grandes difficultés au point de vue de l’éducation et du milieu socioculturel et économique alors que d’autres viennent de familles bien nanties et sont éveillés à toutes sortes de choses.Le camp a reçu 86 inscriptions cette année (maximum90), ce qui est petit dans Drummondville puisque certains camps peuvent compter jusqu’à 300 voire même 500 enfants.L’équipe d’animation se compose de 8 personnes, soit quatre animateurs (18 ans et plus) et quatre moniteurs (entre15 ans et demi et 17 ans). Certains animateurs ont plus de forces en art alors que d’autres ont plus de forces en sport.

Tous les jeunes du camp présents, soit environ 70 enfants de 5 à 12 ans (50% de garçons et 50% de filles), ont participé. Ils étaient divisés en huit petites équipes et étaient supervisés par quatre animateurs, quatre moniteurs et un aide bénévole. Lorsqu’ils ne jouaient pas, les enfants devenaient des spectateurs qui encourageaient leurs camarades.

Le ballon chasseur est très populaire à notre camp, et nous avons décidé d’organiser un grand tournoi. Pour former les équipes, j’ai pris les listes de chaque groupe et j’ai attribué un numéro de 1 à 8 à chaque enfant pour former huit équipes. Il y avait donc des enfants de tous les groupes d’âge dans chaque équipe (maternelle/première et deuxième année/troisième à sixième année). Tout le monde s’est rassemblé dans le plus grand local du camp. Deux équipes s’affrontaient à la fois, et les autres enfants étaient debout le long des murs et encourageaient ceux qui jouaient. Au début, l’équipe 1 a joué contre l’équipe 8, l’équipe 2 a joué contre l’équipe 7, et ainsi de suite. Ensuite, les gagnants continuaient à jouer (gagnant de la partie1  vs gagnant partie 2 et gagnant partie 3 vs gagnant partie 4), et les gagnants de ces parties s’affrontaient en finale. Les équipes éliminées continuaient à encourager les équipes qui jouaient. À la fin, nous avons fait une surprise à l’équipe gagnante qui a pu jouer contre l’équipe des animateurs. Les jeunes ne le savaient pas avant de commencer.

Les règles du jeu étaient celles du ballon chasseur normal: si tu te fais toucher, tu vas sur la ligne sur le côté du terrain et si tu attrapes le ballon, tu n’es pas mort et un de tes coéquipiers peut revenir au jeu. Une partie se terminait lorsque tous les enfants d’une équipe avaient été éliminés ou après 5 minutes. Si c’était après 5 minutes, on regardait quelle équipe avait le plus de joueurs sur le terrain et c’était cette équipe qui gagnait. Après le tournoi, les équipes voulaient rejouer, donc on a refait des parties. Les enfants ont pu affronter les équipes contre lesquelles ils n’avaient pas joué pendant le tournoi. Au total, l’activité a duré environ 45 minutes.

Ce que j’ai aimé de cette activité, c’est que tous les jeunes du camp ont pu participer à un jeu ensemble.C’est sûr que c’est plus facile d’organiser une activité comme celle-là dans un petit camp de jour comme le nôtre. On essaie d’en faire le plus souvent possible, car les jeunes peuvent parler et créer des liens avec les autres enfants plutôt que d’être toujours avec leur petit groupe.J’ai vraiment aimé cela parce que même les plus jeunes jouaient et parce que les plus vieux faisaient attention aux plus jeunes. Tout le monde s’amusait même si les groupes d’âge étaient mélangés. Ç’a super bien été, et les enfants ont beaucoup aimé l’activité.Ils sont restés debout du début à la fin pour encourager leurs camarades. Ils ont également adoré le défi contre les animateurs.

Documentation et liens utiles